Oloron Ste Marie – L’Hôpital St Blaise

Départ mouillé. Nous enfilons nos ponchos et mettons nos guêtres dans la réception de l’hôtel et nous voici dehors. Il pleuviote, rien de bien méchant. ; Nous rejoignons la poste d’Oloron pour retirer un colis envoyé par Ingrid, colis que j’avais préparé à Eze. Il s’agit de la documentation sur la partie espagnole que je ne voulais pas transporter sur toute la partie française.
Nous allons à l’office du tourisme pour le tampon sur la credential, puis au « Champion » pour le repas de midi.
Et en route, même si cela pleuviote toujours. La route est bien calme. Au loin, les Pyrénées, à une altitude relativement basses sont couvertes de neige. Dire que nous avions hésité à prendre le chemin d’Arles par le Somport au départ d’Oloron. Nous aurions dû affronter la neige !

0399

A Mourmour, à côté de la petite minoterie, nous enlevons les ponchos et guêtres car le soleil est revenu. S’ensuit une succession de petits villages aux belles maisons anciennes construites en cailloux roulés du plus bel effet. Le temps redevient menaçant. Nous trouvons abri devant une statue de St Jacques, sous l’auvent de l’église de Geus. Trois gouttes pendant le casse-croûte. Trois quarts d’heure après, le temps devient plus sombre encore.
St Jacques nous protégera car, in extremis, au moment où commencent à tomber de grosses gouttes d’orage, nous passons devant un abri-bus qui s’avèrera bien orienté, offrant son dos au vent. Déluge dehors, nous, au sec, tassés sur un banc, attendant que cela cesse.
Et cela cesse. Nous repartons vers Hôpital St Blaise sur une route tranquille. Dans un bois, sur la route, nous rencontrons notre premier pèlerin. En fait, il vient à notre rencontre car il marche vers l’est, venant de Roncevaux où il arrivé récemment venant de Reims. Il va vers Toulouse pour prendre l’avion et rentrer chez lui. Moment sympa, au revoir !
A Hôpital St Blaise, nous visitons la magnifique église du XI° siècle et nous dirigeons vers notre hôtel de l’autre côté de la route, l’Hôtel des Touristes (chez Lasserre). Bonne étape, simple et accueillante. Nous apprendrons plus loin sur le chemin que l’hôtel est en vente.
Nous sommes contents de nous y être arrêtés sous la gestion actuelle bien que cela ne présage en rien de la gestion et de l’accueil de leurs successeurs !