Narbonne – Lézignan-Corbières

8h45, nous voilà sur le chemin ou plutôt sur l’ancienne route de Coursan vers Narbonne.
Chemin longeant des constructions hétéroclites abritant des chiens énervés. Le ciel n’est pas très engageant et nous hésitons plusieurs fois à mettre les ponchos.
L’arrivée dans Narbonne par cette route n’est guère attrayante surtout qu’elle finit par déboucher derrière la gare de Narbonne et que nous longeons les voies, toujours sur la route, pendant pas mal de temps.
La sortie de la ville est tout aussi triste. Grande avenue avec beaucoup de trafic, voitures sur les trottoirs, garages, petits pavillons et tout cela sans soleil. Ambiance triste et pauvre !
Longue ligne droite sur bien trois kilomètres. A un moment, nous croisons une sorte de périphérique et au-delà continuons sur la RN dans un trafic intense. Peu de bas-côté et beaucoup de camions et voitures. Deux kilomètres environ après, nous descendons le talus vers une petite route qui mène aux carrières de Bizanet. Moins d’autos mais maintenant des camions chargés ou vides qui vont et viennent de ou vers ces carrières. Les carrières passées, le calme revient et nous grimpons une belle côte vers le village de Bizanet. Nous y arrivons à 12h30. Village désert. Casse-croûte à base de « petits filous » sous un abri-bus et continuons vers Ornaisons, toujours sur la petite route, et au-delà sur Luc sur Orbieu tout aussi désert.
Le soleil est avec nous et nous devons affronter un trafic soutenu sur notre route vers Lézignan-Corbières que nous atteignons à 15h30 et avoir marché quelques 28 kms le plus souvent dans des conditions plutôt désagréables.
Habituel achat de sandwiches pain de mie sous plastique et gâteaux et nous nous dirigeons vers notre hôtel où l’accueil est professionnel sans aucune chaleur. Machinal.
La chambre est simple, propre et au calme.
Nous dînerons au restaurant de l’hôtel. Rien d’exceptionnel à signaler. Bon rapport qualité prix à 17.50 euros vin compris. Par contre, le petit déjeuner est très ordinaire, l’hôtelier devrait changer de fournisseur de confitures. Acides.
Départ de l’hôtel dans l’indifférence de la femme de ménage qui encaisse la note et qui nous aura servi les petits déjeuners.

Notre étape : Hôtel le Tassigny, 2, Rond Point de Lattre de Tassigny 04.68.32.18.12
Nous avons payé Euros 45 pour la chambre.et 7 euros par petit déjeuner.

http://jacques.margot.pagesperso-orange.fr/Tassigny/hotel.htm