Avant de partir Plata

Après un saut en Australie à l’occasion de la naissance du petit Clément, nous nous remettons à l’ouvrage dans la préparation de notre troisième pèlerinage.
Les billets d’avion sont achetés, l’hôtel est choisi et réservé. Ce sera le Monte Triana, dans le quartier de Triana.
Nous quitterons la Côte d’Azur demain, 08 Mars 2010, avec l’idée d’atteindre Salamanca.
J’avoue que l’idée d’un parcours relativement plus court que d’habitude me plaît assez. Le premier pèlerinage (+/- 1850kms) était un peu long, celui du Norte (+/- 800 kms) était mieux, même si bien solitaire.
Séville-Salamanca (+/- 500kms) devrait nous aller et nous permettra d’y revenir, en 2011, après avoir revu le petit Clément et ses parents, à Sydney, à la fin 2010.
Mais, nous n’en sommes pas encore là !
Donc, le dossier avance. Billets d’avion, ok. Métro pour rejoindre la gare d’Atocha, à Madrid, parcours repéré. Hôtel à Séville, repéré. Première étape, repérée.
Nous savons, d’ores et déjà, que, au vu des récentes conditions climatiques en Andalousie, nous allons trouver des terrains « humides ». A telle enseigne que la première étape se fera par « l’antigua carretera a Guillena ».
L’association jacquaire de Séville m’a répondu que le passage « del arroyo de los Molinos » n’était pas possible. Ils ont installé une signalisation qui renvoie le pèlerin vers la route. A les lire dans leur deuxième message ce sera la N630.
L’association me dit qu’il s’agit d’une route peu passante…
C’est donc demain que nous voyageons et après-demain que nous entamerons le parcours.
Comme nous ne dormons pas dans les auberges, nous allons rejoindre Guillena, puis revenir en bus à Séville. Le lendemain matin, le bus nous conduira à Guillena pour entreprendre le Chemin vers Castilblanco de los Arroyos. En vérité, nous n’avons pas trouvé de bonnes recommandations de logement à Guillena. La modicité relative du prix de notre hôtel de Séville nous invite donc à y passer deux nuits.

A bientôt !