Pisa – Casciana Terme

Le petit déjeuner quatre étoiles est vraiment excellent et copieux. Le pèlerin a besoin de forces et il en prend !

Maintenant, il faut reprendre la route et la nuit a porté conseil.
Tellement effrayés par notre expérience de la veille, nous décidons de rejoindre la gare routière de Pisa par la ligne de bus qui passe devant notre hôtel.
Arrivés là-bas, nous achetons deux billets de bus pour Vicopisano , manoeuvre qui nous permettra de sortir de l’agglomération pisane.
Et nous voila dans un petit bus qui desssert quantité de petits villages. A Vicopisano, bourg bien sympa, nous nous arrêtons dans ce qui semble être l’office de tourisme mais où la jeune fille, charmante au demeurant, parle un anglais laborieux par lequel je n’apprend pas grand chose. Si ce n’est qu’il n’existe pas, à sa connaissance, de chemins conduisant vers notre destination et qu’à fortiori, nous allons devoir suivre des routes aussi fréquentées par les autos que celles d’hier.
Nous marcherons vers Fornacette que nous traverserons, nous nous perdrons, reviendrons sur le bon chemin grâce à un grand-père cycliste bien sympa, filerons vers Santa Lucia, passerons sous l’autoroute puis continuerons sur Ponsacco.
Les conditions de cheminement sont pénibles, le trafic intense et dangereux pour le piéton. Nous devons marcher sur la petite ligne blanche qui délimite la chaussée et il n’y a pas de bas côté praticable.
A Ponsacco, nous casserons, sans trop d’appétit, une petite croûte sur un banc puis continuerons jusqu’au prochain village, la Cappanina, où après avoir pris un peu de ravitaillement dans une supérette et deux cafés dans un bar bien calme, trop calme…. nous prendrons le bus pour notre destination du jour, Casciana Terme qui se trouve à 6.5 kms de là. Nous en avons vraiment assez et nous fatiguons à prendre garde à chaque auto qui passe.

2789

2790

Nous nous installerons dans notre hôtel, après avoir parcouru quelques rues de Casciana Terme, ville thermale qui fête le mois de Marie, marquant sa foi en montrant à de nombreuses fenêtres des tissus blancs et bleus qui rappellent le voile de la Vierge.
L’hôtel est ancien mais bien propre et confortable. Nous sommes accueillis fort chaleureusement par le propriétaire qui doit nous prendre pour des fous de marcher vers Rome…
Promenade après les ablutions habituelles. Nous n’avons guère marché, aujourd’hui qu’environ quinze kilomètres et sommes un peu plus gaillards pour la promenade. Achat d’un parapluie car le temps est à la pluie et le parapluie en solde (!) puis dîner au restaurant thermal. Dîner qui n’appelle pas de commentaire et pas de recommandation du tout.
La nuit sera calme, car les cloches de l’église s’arrêtent de sonner à 20heures… pour reprendre à 8h00.
Décision est prise. Vu les risques automobiles, vu le manque de sentiers ou chemins ou petites route praticables sans risques, vu que notre hôtel à Volterra est réservé de longue date et ne sera pas remboursé si nous n’y allons pas, vu que nous avons le temps et vu que Volterra vaut le voyage, nous prendrons le bus demain pour atteindre notre destination et de là, rentrerons chez nous.

2791

2563

 

2565

2796

 

2566

2798