Figanières – Tourtour

22.10.05

La nuit fût tranquille et le petit déjeuner copieux. Nous quittons notre hôte vers 8h30 dans un air rafraîchi et filons vers le centre du village, cherchant un chemin vers Draguignan. C’est finalement le gérant d’une supérette qui nous indique la bonne direction non sans nous avoir jalousé d’être sur le Chemin de St Jacques « qu’il aimerait bien faire, lui aussi ». Nous rencontrerons beaucoup de personnes comme lui, « voulant mais ne pouvant pas ».
Et nous montons et descendons le bois de Panisse, plus court chemin pour rejoindre Draguignan depuis Figanières.img455c697774cec

Traversée de la ville sans grand intérêt. Achetons sandwich et boissons dans le centre. Alors que nous attendons d’être servis, une jeune femme accompagné d’une petite fille s’adresse à nous : « Svp, (elle a vu les coquilles st jacques qui ornent nos sacs) vous allez à St Jacques ?
-oui. – Alors, je vous souhaite bonne chance ». Et elle s’en va… Comme cela fait plaisir d’être reconnus comme pèlerins !
Continuons vers le pont d’Aups avant de monter vers notre prochaine halte, Tourtour.

img456af1068dea9

Nous montons donc dans un sous-bois bien agréable et bien calme mais toujours sur du goudron. Peu de rencontres, d’ailleurs nous ne verrons pas grand monde dans ce qui sera une longue et continue ascension vers Tourtour. Pont d’Aups180m – Tourtour 613m.

img456af062cd646

Casse-croûte sur le chemin bien sûr, franchissement du pont romain et un dernier coup de reins pour rattraper la D51 que nous suivrons jusqu’au village de Tourtour sur lequel nous découvrons de belles vues en arrivant.

img456aee52953d3

Arrêt à la porte du village pour tenter de réserver une table dans un restaurant sympathique. Sans succès. Tout est réservé. Sommes trop fatigués pour attendre le deuxième service. Pas de regrets, continuons vers notre halte, chez Mr Bouillard, route d’Aups, après avoir traversé le village. Chemin faisant, nous nous sommes arrêtés à l’Office du Tourisme où nous avons été fort bien accueillis.

img456aef7377f18

Accueil poli sans beaucoup de chaleur, nous dirons professionnel. Un verre de rafraîchissement en compagnie de deux gros chiens. Et voici la chambre. Il y a tout ce qu’il faut. En fait, il semble que nous logions dans un garage aménagé. Nous sortons, ensuite, en ville, après les douches et le repos pour dîner. Nous avons fort bien dîné dans le bar-restaurant situé sur la place, à droite en remontant de chez nos hôtes. Nous étions les seuls clients et fûmes particulièrement bien traités par un jeune serveur. Excellent dîner (assiette de champignons frits) pour pas très cher. A recommander donc.
Retour dans le noir. Route pas éclairée, entrée du gîte pas plus éclairée. Retour laborieux avec la fatigue. Bonne nuit de repos.

Etape : Le Mas de l’Acacia, Chemin des Peyroues Tourtour 04.94.70.53.84

http://blog.infotourisme.net/le-mas-de-lacacia-et-sa-vue-exceptionnelle/
Nous avons payé Euros 50 pour la nuit.